Logo dominique-voyance

Chaque mois retrouvez votre horoscope sur facebook



                          



 



 



 



 


Voyance ou psychologie ?

Sans mauvaise comparaison, je pense que le voyant rejoint le psy avec une dimension supplémentaire, celle d’une intuition supérieure.

Le psy a besoin de temps, de plusieurs séances. Si certains psychanalystes reconnaissent les vertus thérapeutiques du voyant sérieux, ils insistent toutefois sur la prédominance manifeste de la psychanalyse. Celle-ci opère un travail en profondeur. C'est vrai, mais cela ne vaut pas pour tout le monde ni dans toutes les situations.

Sur le chemin de notre vie, on peut rester ouvert à différentes techniques de recherches. Voyance et psychothérapie ne sont pas opposées. Elles se rejoignent et se complètent. Mais la relation est différente. Pourquoi ? D’abord, parce que le psy ne fait pratiquement aucun commentaire. Le voyant, lui au contraire parle. Nous ne sommes pas en concurrence. Ces disciplines peuvent s’aider conjointement, tout comme la médecine traditionnelle et la médecine douce.

Très souvent, j’ai entendu des consultants me dire : "j’ai fait une thérapie de deux ans à raison d’une fois par semaine, et vous venez de résumer ce travail en une heure. Mais je ne sais franchement pas si j’aurais tout compris de vos propos si je n’avais pas décortiqué préalablement par analyse thérapeutique". Au contraire, dans d’autres cas, il m’est arrivé de conseiller à des consultants de suivre une thérapie pour "se retrouver".

Si j’aime mettre en parallèle ces deux disciplines complémentaires, je les distingue néanmoins.